Actualités

Lettre aux vinoises et vinois

Information citoyens - Le 17/07/2018 à 09:12:06

Chères vinoises, chers vinois,  ...

Vinay_logo_RVB.jpg

Chères vinoises, chers vinois,

Comme vous, j’ai pris connaissance du mot de la présidente du comité des fêtes introduisant le programme de la 125e fête de la Rosière largement diffusé.

Je trouve très triste, et même particulièrement déplacé, que cette grande fête populaire qui a vocation à rassembler tous les vinois mais aussi à entretenir notre fierté commune et contribuer au rayonnement de notre ville, puisse donner matière à une polémique qui entache l’esprit de concorde qui doit absolument prévaloir à l’occasion de ce rendez-vous festif.

SI je peux comprendre la déception des organisateurs que les animations du vendredi soir aient été supprimées, chacun doit connaître les fondements de ma décision.

Loin d’exprimer un quelconque manque de reconnaissance dans l’action du comité des fêtes et de tous les bénévoles fortement impliqués d’un bout à l’autre de l’année, mon choix a été exclusivement fondé par des considérations de sûreté publique, et de maintien de l’accès à la fête pour les personnes âgées ou à mobilité réduite.

Nul ne peut ignorer que face aux menaces que nous connaissons depuis plusieurs années, l’organisation de cette fête nécessite des mesures de protection de plus en plus rigoureuses et contraignantes pour assurer la sécurité de tous.

Principe de réalité, la sécurisation de la Grand rue est un impératif absolu, d’ailleurs exigé par l’Etat. Elle représente un coût très important pour la commune. Tant par la mise en place de mesures de protection spécifiques que par le déploiement d’un dispositif de surveillance renforcé tout au long de la fête. Il permet également de prévenir incivilités et vandalisme.

Assumant pleinement mes responsabilités de garante de la tranquillité publique à Vinay, c’est donc en conscience que j’ai pris la décision de renoncer à la fermeture de la Grand rue à la circulation le vendredi soir. Considérant qu’elle ne dénaturait en rien la fête tout en ménageant significativement les finances communales.

Au-delà, chacun doit savoir que si l’action du comité des fêtes, dont nous respectons scrupuleusement l’indépendance, est effectivement déterminante, l’organisation de ces trois journées exceptionnelles engage financièrement la ville de manière très conséquente.

Le budget communal y consacre chaque année près de 70 000  se répartissant comme suit :

  • subvention au comité des fêtes      27 300 €
  • Prise en charge de diverses dépenses (spectacle pyrotechnique, sécurité…)       21 000 €
  • Mobilisation des services municipaux sur des centaines d’heures    20 000 €

C’est loin d’être négligeable. C’est aussi la marque de l’attachement indéfectible de vos élus à cette fête qui est une belle part de l’identité de notre ville !

Ces précisions apportées, je vous assure que, comme chaque année, la ville de Vinay, son maire, ses élus et l’ensemble des personnels communaux mettront en œuvre tous les moyens pour assurer la parfaite réussite de cette 125e fête de la Rosière.

Bel été à vous tous et rendez-vous, bon pied, bon œil, les 25, 26 et 27 août.

             Et vive la fête de la Rosière !

Laura Bonnefoy

Maire

Retour