Actualités

IsèreADOM, un service du département pour aider le maintien à domicile

Information citoyens - Le 10/01/2018 à 10:24:54

IsèreADOM est un bouquet de services pour les personnes en perte d’autonomie ou atteintes d’une pathologie ...

logo-isereadom-web.jpg

IsèreADOM est un bouquet de services pour les personnes en perte d’autonomie ou atteintes d’une pathologie chronique invalidante ou en convalescence mis en place par le département de l'Isère.

Laura Bonnefoy, 12e vice-présidente en charge de la Dépendance et des handicaps

"Une solution technique et humaine"
3 questions à Laura Bonnefoy, vice-présidente du département de l'Isère, chargée de la dépendance et du handicap

Pourquoi IsèreADOM ?
Laura Bonnefoy : Dans les 30 prochaines années, le nombre de plus de 85 ans en France devrait tripler et celui de personnes touchées par les maladies neuro-dégénératives pourrait doubler. Par ailleurs, plus de 90 % des personnes âgées souhaitent vieillir à domicile. C’est pourquoi le Département souhaite anticiper avec un dispositif permettant de maintenir les personnes en perte d’autonomie dans un environnement sécurisé. Par ailleurs, notre système de soins, qui repose en grande partie sur l’hospitalisation, atteint ses limites. Et il faut trouver de nouvelles alternatives.

Quels sont les avantages de ce dispositif ?

L.B. : IsèreADOM vise à mettre en réseau tous les professionnels qui interviennent auprès de la personne âgée ou en perte d’autonomie. L’idée est de favoriser une prise en charge globale, une meilleure lisibilité sur la nature des interventions, mais aussi de faire remonter les informations et signaux d’alarme dès que besoin. Autre originalité, il propose un « bouquet de services », adaptable au cas par cas, comme le suivi à distance des patients atteints de maladie chronique, l’installation d’équipements domotiques pour éviter les chutes ou encore d’objets connectés qui donneront l’alerte si besoin.

Ces technologies ravivent la crainte de la déshumanisation des soins. Qu’en est-il ?
L. B. : Les professionnels de santé et de l’aide à domicile doivent comprendre que ce dispositif constitue un apport complémentaire à leur suivi. La relation humaine reste au cœur du projet. Les intervenants bénéficieront par exemple de cahiers de liaison numériques, qui intègreront en temps réel les données des objets connectés installés chez les personnes ainsi que les informations saisies par les intervenants à domicile. Ces données permettront au référent de la coordination d’alerter le professionnel concerné : l’infirmière en cas d’oubli des médicaments, le médecin en cas de perte rapide de poids… Les parents, les aidants, les professionnels et les équipes de soin resteront les premiers garants des personnes assistées.

(= extraits du site isère.fr: présentation complète ici)

pour aller plus loin, vous informer et découvrir concrêtement ce service :

lien vers le site IsèreADOM

Retour